investir twitter community manager freelance nice

Twitter, to be or not to be : faut-il investir Twitter ?

Faut-il être sur Twitter ? Twitter est-il intéressant pour ma marque ? Est-ce que ça vaut le coup d’investir Twitter ? Ce sont des questions que l’on me pose régulièrement. J’ai donc décidé aujourd’hui d’y consacrer un article.

Pour savoir s’il est intéressant pour votre marque d’investir Twitter et s’il est judicieux de l’inclure dans votre stratégie social media, vous devez au préalable répondre à trois questions :

  1. Votre cible est-elle présente et active sur Twitter ?
  2. Quels objectifs souhaitez-vous atteindre ?
  3. De quels moyens disposez-vous ?

Votre cible est-elle présente et active sur Twitter ?

profil type utilisateurs twitter

Selon les données publiées par Mediametrie, la France comptait en mai 2017 plus de 21 millions d’utilisateurs mensuels, 20% d’entre eux étant des utilisateurs quotidiens. 21 millions, c’est 32% de la population française, ce qui n’est déjà pas si mal compte tenu de la spécificité de Twitter. Mais ce chiffre ne se suffit pas à lui-même pour décider d’être ou ne pas être sur Twitter. Il faut en effet aller plus loin, et s’interroger sur le profil de ces utilisateurs. Qui sont-ils ? Quel âge ont-ils ? A quelle CSP appartiennent-ils ? Quels sont leurs centres d’intérêt ? Comment se comportent-ils et que cherchent-ils sur Twitter ?

Autant de questions auxquelles il est intéressant de répondre pour dresser un portrait type du twittos (utilisateurs de Twitter) en 2018.

Profil type du twittos en 2018

pourquoi être sur twitter

J’ai compilé ici pour vous un certain nombre de chiffres clés qui vous aideront à mieux cerner le profil des utilisateurs de Twitter, les fameux twittos.

Genre / Âge / CSP / Situation de famille :

  • Les twittos sont équilibrés en genre : 50% d’hommes / 50% de femmes
  • 66% ont entre 15 et 49 ans (15-24 ans : 17% / 25-34 ans : 21% 35 – 49 ans 28%)
  • 34% des utilisateurs appartiennent à une CSP+ (49% chez les 25-49 ans)
  • En 2015, 40% des utilisateurs étaient célibataires, 55% mariés ou en couple
  • 54% n’ont pas d’enfant.

Utilisation / Centres d’intérêt / Comportement :

  • 80% utilisent ou consultent Twitter depuis un mobile
  • 94% regardent la télévision tous les jours
  • Plus d’un utilisateur sur deux tweet en même temps qu’il regarde la TV, utilisant le réseau social pour relayer ce qui se passe sur le petit écran
  • Centres d’intérêt principaux des twittos : nouvelles technologies, voyages, jeux vidéo, mode, films, musique, cuisine, voitures et finance personnelle.
  • Les twittos utilisent aussi le réseau social pour dénicher les futures tendances avant les autres, notamment dans les domaines de l’information, de la mode et du divertissement.
  • 70% des twittos sont soucieux de leur image et apparence.

Rapport aux marques et aux entreprises :

  • 20% lisent régulièrement le compte d’une marque au moins (source)
  • 66% des utilisateurs ont découvert une nouvelle PME sur Twitter
  • 94% ont prévu d’acheter un produit / service auprès des PME qu’ils suivent
  • 75% aiment essayer de nouveaux produits
  • 45% font attention aux marques qu’ils choisissent
  • 65% sont fidèles aux marques qu’ils aiment
  • 90% des utilisateurs de Twitter sont prescripteurs dans les décisions d’achat.

Source 1Source 2

Sans faire (trop) de raccourcis, on peut donc se dire que si vous ciblez les plus jeunes ou les actifs, que vous vendez des produits ou des services liés au monde du cinéma, de la gastronomie, des nouvelles technos, de la musique, des voyages, du sport ou de la mode, que vous êtes un média ou que sur votre blog, vous explorer les dernières tendances et l’actualité de votre marché, que votre cible aime les marques et se soucie de son image… alors oui, vous devriez sans doute envisager d’investir Twitter au nom de votre marque ou entreprise.

Quels objectifs souhaitez-vous atteindre sur Twitter ?

objectifs twitter

Vous avez décidé d’investir Twitter, mais dans quels buts ? J’ai listé pour vous une liste de bonnes et de mauvaises raisons qui pourraient vous motiver à aller sur Twitter.

9 mauvaises raisons d’investir Twitter

  1. Parce que vos concurrents y sont.
  2. Parce qu’être sur Twitter, « ça le fait » : ça donnera une image jeune et tendance de votre marque ou entreprise.
  3. Parce que vous cherchez un canal de plus pour faire de la pub et vanter les mérites de vos produits et services.
  4. Parce que vous voulez pouvoir commenter en direct vos émissions de télévision préférées.
  5. Parce que Twitter est le 3ème réseau social Français, et que ça viendrait bien compléter votre « panoplie sociale ».
  6. Parce que vous vous dites que « un ou deux tweets de temps en temps, ça ne va pas chercher bien loin« .
  7. Parce que vous voulez profiter de votre compte pro pour retrouver des amis perso.
  8. Parce que vous voulez juste « écouter » ce qui se dit, sans pour autant prendre la parole.
  9. Parce que vous aimez bien l’idée d’avoir des followers qui vous suivent partout partout.

15 bonnes raisons d’investir Twitter

  1. Parce que vous voulez créer un nouveau réseau professionnel.
  2. Parce que vous souhaitez développer la notoriété de votre marque auprès d’une cible jeune, active et connectée.
  3. Parce qu’au-delà de vos produits et services, vous avez des choses à dire et des infos. intéressantes à partager avec ceux qui s’intéressent à votre métier et domaine d’activité.
  4. Parce que vous voulez renforcer votre SAV et que la réactivité qu’offre Twitter vous aidera à booster la satisfaction de vos clients.utiliser twitter pour votre SAV
  5. Parce que vous souhaitez encourager vos clients partager leurs retours d’expérience en temps réel.
  6. Parce que vous voulez mieux cerner vos clients et prospects, connaître leurs besoins, leurs envies et leurs humeurs.mieux connaitre vos clients sur twitter
  7. Parce que vous voulez partager la vie quotidienne de votre entreprise et de vos employés.
  8. Parce que vous voulez donner un visage plus humain de votre entreprise et renforcer votre capital sympathie.développer votre capital sympathie twitter
  9. Parce que vous voulez réagir à l’actualité de votre secteur d’activité.
  10. Parce que vous voulez identifier et fédérer des influenceurs, des prescripteurs ou des ambassadeurs.
  11. Parce que vous voulez capter une nouvelle clientèle en temps réel et créer un lien avec elle
  12. Parce que vous voulez faire de la veille…
  13.  … Et que vous voulez savoir ce que font, ce que disent et ce que pensent vos concurrents.
  14. Parce que vous voulez pouvoir déceler de nouvelles tendances et trouver de nouvelles idées pour vous développer.
  15. Parce que vous voulez améliorer votre e-réputation et être reconnu comme un expert dans votre domaine d’activité.

De quels moyens disposez-vous ?

La ressource dont vous aurez le plus besoin pour assurer une présence et une écoute actives sur Twitter, c’est le temps ! Et le temps, vous le savez, c’est de l’argent… Sur Facebook par exemple, vous pouvez vous contenter de trois à quatre publications par semaine, que vous pouvez en plus programmer à l’avance pour éviter d’avoir à y revenir quotidiennement. Mais Twitter, lui, nécessite régularité, réactivité et spontanéité.

Cette communication spéciale ThanksGiving a par exemple très certainement été programmée à l’avance par le community manager Sixt.

programmer tweets

Mais lorsque la marque commente le bug Facebook du 20/11, c’est une réaction « à chaud » qu’elle nous livre.


Idem avec ce tweet vu sur le compte OUI Sncf le 4 décembre dernier, que l’on sent écrit dans l’instant.

Oui SNCF sur twitter

Autre exemple avec cet échange vrai, plein d’humour et de spontanéité auquel ont participé plusieurs marques et twittos le 14/11 dernier.
Innocent a ouvert « le bal » en twittant le mot BROCOLI écrit en émoticônes.

Les marques sur Twitter

Ce simple tweet a généré une avalanche de réactions de la part des twittos et des marques. Pizza Hut, Conforama, Bouygues Telecom, Europcar ou encore Jonak, la marque de chaussures, ont toutes joué le jeu en répondant à Innocent avec leurs propres tweets.

les marques communiquent sur twitter

idées communication twitter

A ceux qui pensent qu’un tel échange ne fait aucun sens et qu’il n’apporte rien aux marques, je répondrais que…

  • Il est d’abord la preuve qu’il y a un Humain derrière la machine, ce qui rassure les followers et participe à créer du lien.
  • Il a de plus donné à chaque marque l’occasion de rappeler, en un seul mot, ce qui fait son fonds de commerce, le tout avec légèreté et sans l’utilisation des codes publicitaires habituels.
  • Il a mis en lumière le sens de l’humour et le sens de l’humain de chaque marque.
  • Enfin, grâce à la viralité du message, il a permis à chaque marque de gagner de nouveaux followers.

Bref, c’était selon moi un échange simple, vrai et authentique 100% gagnant, mais dont le succès repose exclusivement sur la spontanéité et la réactivité : il fallait être là au bon moment pour pouvoir s’emparer du mouvement ! Exploiter le plein potentiel de Twitter peut donc s’avérer très chronophage.

Après avoir défini le « qui » (profil type) et le « pourquoi » (quels objectifs), l’étape suivante consistera donc à définir le « comment » : quels moyens allez-vous ou pouvez-vous déployer pour investir Twitter ?

  • Si vous décidez d’allouer des ressources internes : qui, combien de temps, quelles compétences, quel besoin de formation…
  • Si vous décidez d’externaliser l’animation de votre compte Twitter : qui, quel profil, de quel budget disposez-vous, qui fera le lien et suivi en interne, quels outils allez-vous lui allouer… A moins d’avoir une équipe marketing & communication dédiée, faire appel à un community manager freelance s’avère souvent être la meilleure option. Comptez de 300€ à 600€ par mois environ, selon la région, l’âge et le profil du CM, les objectifs que vous visez sur Twitter,…

Si cela vous parait beaucoup, alors considérez les points suivants :

  • combien vous coûterait l’embauche d’un community manager à temps plein ou même à temps partiel ?
  • combien vous coûterait, en temps et en argent, le fait de former un membre actuel de votre équipe ?
  • combien de clients doit-il vous « rapporter » pour amortir ce coût ?
  • si vous deviez estimer le coût d’un follower, quel serait-il ?

Crédit photo principale : Pablo García Saldaña on Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *